Concernant la possibilité d’un service de commande et/ou de livraison au Bel Aujourd’hui

Par solidarité avec la quasi totalité des librairies indépendantes et des maisons de la presse de France et de Navarre, et en concertation avec mes collègues, nous trouvons plus sage de ne prendre aucun risque de transmission du covid-19.
Nous regrettons de ne pouvoir répondre par l’affirmative aux quelques très amicales sollicitations que nous recevons par mail.
Afin de clarifier notre position, nous vous proposons la lecture d’un extrait du dernier flash d’informations du Syndicat National de la Librairie, en date du 27 mars.


Le SLF est interrogé par quelques librairies sur la possibilité de continuer à offrir un service de retrait et / ou de livraison. Trois niveaux de réponse peuvent être apportées : 

au niveau juridique : l’arrêté pris par le gouvernement interdit l’accueil du public dans les magasins de vente, dont les librairies, « sauf pour les activités de livraison et de retrait des commandes ».  Le maintien, durant la période actuelle, d’un service de retrait et de livraison n’est donc pas illégal.
 

au niveau logistique : le réassort est suspendu chez la quasi totalité des distributeurs.  La grande majorité des sites de réservation et de commandes des libraires ont suspendu leurs activités. La Poste / Colissimo a demandé que les expéditions se concentrent sur les biens de première nécessité, catégorie dont ne relève pas le livre. Mondial Relay et la plupart des points relais sont fermés. La chaîne logistique est donc quasiment à l’arrêt et les livraisons ne peuvent s’envisager qu’à proximité de la librairie et par ses propres moyens.
 

au niveau sanitaire : les librairies, dans leur très grande majorité, ont suspendu leur service de retrait et de livraison considérant qu’à l’heure où la consigne impose le plus strict confinement, ils ne voulaient faire prendre de risques ni à leurs libraires, ni à leurs clients, ni à eux-mêmes et à leurs proches, pour un chiffre d’affaires par ailleurs négligeable. Cette décision a été largement saluée par les clients sur les réseaux sociaux. (…)


extrait du communiqué du Syndicat de la Librairie Française, du 27 mars 2020

En dépit de ce triste état de fait pour la librairie indépendante, nous vous invitons à jeter un oeil sur cet appel au boycott d’Amazon, lancé par un collectif d’auteurs et d’éditeurs. N’oublions pas que le seul « monstre » à combattre après le covid-19, non moins sournois et invisible, reste Amazon.

Sarah, Dewi, Léonie et Soazig vous remercient pour votre compréhension et vous souhaitent d’agréables lectures et relectures en ces temps suspendus.

crédit artiste J.L.S.

1 thought on “Concernant la possibilité d’un service de commande et/ou de livraison au Bel Aujourd’hui”

  • Dans ma lointaine petite ville des Sables d’Olonne, la maison de la presse librairie papeterie La Parenthèse reste ouverte… Je n’étais pas cliente de cette librairie, fidèle à la librairie Voyelles aux Sables ( et au Bel Aujourd’hui à d’heureuses occasions !) mais depuis qu’on n’a plus le droit de sortir de chez soi que pour extrême nécessité, j’y vais au moins une fois par semaine ! J’y ai acheté les deux derniers de Margaret Atwood, Graine de Sorcière qui réchauffe après Les Testaments, et puis le coffret Agnès Varda qu’on sera heureuses de faire circuler dans la famille, et puis Jean Echenoz, et puis la revue America, et… j’espère que c’est pas fini ! Bien sûr on fait gaffe, on se lave on se désinfecte, on touche pas tous les livres après s’être essuyé le nez. Foi de restauratrice ancienne patronne d’un bar tabac, s’il ne devait plus rester qu’un commerce de première nécessité après l’approvisionnement alimentaire, ce serait les librairies !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *