Auteur/autrice : David

Les hauts quartiers

Les hauts quartiers

Paul Gadenne Paul Gadenne fait partie des grands oubliés de la littérature française… Il est temps de réparer cette injustice en se plongeant dans ce livre, son dernier, peut-être son plus beau, paru longtemps après sa mort. On le lit le cœur serré (comme on 

La sphère et la croix

La sphère et la croix

G. K .Chesterton Le mariage le plus inattendu de Dostoïveski et des Monty Python ! L’imagination et le mysticisme se disputent l’attention d’un lecteur qui ne sait plus s’il doit rire ou prendre peur – mais qui demeure, d’un bout à l’autre de l’ouvrage, ébloui.

Nostromo

Nostromo

Conrad Ne nous le cachons pas : ce livre est difficile. Mais c’est le chef-d’œuvre de Conrad, celui où le psychologue, l’historien, l’explorateur, le conteur et le poète se rejoignent et où peut-être naît le prophète… L’aventure y est toujours aussi présente, mais comme suspendue, étirée, 

L’île des condamnés

L’île des condamnés

Stig Dagerman Et si Rimbaud avait écrit un roman ? Ce serait peut-être celui-là, ou un autre, qu’importe ? En tout cas notre voyant n’aurait certainement pas renié L’Île des condamnés, qu’un de ses frères de sang, Stig Dagerman, a écrit pour exorciser les désastres de l’enfance 

Le palais de glace

Le palais de glace

Tarjei Vesaas Il est des œuvres dont on aime parler en abusant des adjectifs : « fabuleuse ! », « merveilleuse ! », « bouleversante ! », etc. Mais d’une œuvre authentiquement géniale on ne peut rien dire. C’est un oiseau trop rapide. Ainsi, ce Palais de glace, pur foudroiement d’adolescence, mystère coagulé et 

Elle danse dans le noir

Elle danse dans le noir

René Frégni L’histoire, si émouvante, d’un homme et des trois femmes de sa vie : son épouse, qui le quitte ; sa mère, sur le point de mourir ; sa fille, qui lui échappe et grandit trop vite… L’écriture, limpide et d’une sobriété lumineuse, nous rend à nos 

Septentrion

Septentrion

Louis Calaferte Pointe brûlante du lyrisme français, ce roman datant de 1963 est l’œuvre-maîtresse du poète libertaire, inclassable et follement humain que fut Louis Calaferte. C’est le dernier livre dont l’interdiction a été levée en France (1984) et à vrai dire on comprend pourquoi, car 

L’Ensorcelée

L’Ensorcelée

Barbey d’Aurevilly Ce beau roman largement méconnu, et que Baudelaire adorait, est d’une ardeur mystique peu commune. Le génie de Barbey y brille de son habituel éclat noir, agrémenté ici d’une empathie bouleversante pour son personnage principal, maudit, rejeté, auquel il a pu se comparer 

Sur les falaises de marbre

Sur les falaises de marbre

Ernst Jünger Ce roman, à la magie noire autant que blanche, sublime – c’était donc encore possible – le meilleur du romantisme allemand, et lui fait jeter son dernier cri. En Jünger ici l’entomologiste un brin sévère cède la place au peintre et au poète :